Les paris en ligne pas à la hauteur des attentes

Au mois de Juin, cela fera 1 an que les marchés des jeux en lignes ont été ouverts à la concurrence. Les sites de jeux en ligne ainsi que les paris sportifs et hippiques ont été légalisés, en tous cas ceux qui ont obtenu la licence délivrée par l’ARJEL. Si les jeux en ligne et les paris hippiques sont une réussite, principalement le poker en ligne qui obtient des résultats époustouflants, on ne peut pas en dire de même des sites de paris sportifs.

Légalisés au moment de la coupe du monde 2010, les opérateurs de paris sportifs ont commencé sur le marché en fanfare ; mais personne n’avait prévu la longévité de l’équipe française au sein de la compétition si courte. Des lors, les français se sont instantanément désintéressés de parier en ligne pour la coupe du monde. Depuis, les mises n’ont cessé de dégringoler et aujourd’hui, on peut dire que toutes disciplines confondues elles sont quasi inexistantes ; les chiffres parlent d’eux même. Entre le mois de Juin dernier et Septembre on comptait 248 millions d’euros de mises. Depuis Octobre on accuse une chute vertigineuse et pour ce qui est du premier trimestre 2011, il faut compter une baisse de 26,5%. Au total, 16 opérateurs ont reçu leur licence et aucun de ces opérateurs ne peut parler de réussite.

Concernant les paris hippiques les mises, bien que pas vraiment exceptionnelles, sont en augmentation constante. Pour ce qui est du poker, alors la, on est dans une toute autre dimension puisque le succès est total ; notons cependant que pour le premier trimestre 2011 les mises sans chuter se stabilisent.

La question qui se pose est bien entendu celle de savoir pourquoi les paris sportifs sont si faibles alors que le football est un sport très populaire en France. La réponse est assez simple à comprendre. Nous l’avons dit, les résultats du football français ne sont pas brillants cette année et l’année dernière. Or, le football représente 55% des mises totales. Les joueurs boudant le football, toute l’activité des paris sportifs en subit les conséquences. De plus, concernant les [paris sportifs, des sites satellites illégaux continuent d’exercer et proposent aux joueurs des conditions nettement plus avantageuses que les sites officialises par l’ARJEL.

Ainsi, l’avenir des sites de paris sportifs sont compromis et ils vont devoir user d’une ingéniosité débordante pour revenir dans la course.