On respire du coté d’Atlantic City !

La presse spécialisée en a longuement parlé, le monde du jeu à Atlantic City a connu une période particulièrement rude ce qui a entrainé soit la fermeture de nombreux casinos, soit leur maintien mais dans des conditions difficiles.

Cependant, les casinotiers reprennent lentement espoir car, malgré des résultats nettement insuffisants, il semblerait qu’une légère amélioration se fasse ressentir ces dernières semaines. Evidemment, par rapport au gouffre financier dans lequel se sont installés les casinos d’Atlantic City, la moindre petite parcelle d’amélioration est ressentie comme un signe d’espoir. Mais est ce bien significatif ? C’est en tout cas ce qu’a l’air de penser Tony Rollo, président du casino Tropicana & Resort qui estime que le plus dur est derrière et qu’il va falloir a présent aller de l’avant pour remonter la pente. Au vus des nombreux casinos qui ont du fermer leurs portes, être toujours de ce monde est perçu comme une victoire a Atlantic City ! Il a fallu être solidaire face à cette crise sans précédent et les casinos qui ont tenu le choc font bloc pour refaire de la capitale du New Jersey un lieu incontournable du jeu.

Dennis Gomes se positionne comme l’homme de la situation ; il est à l’ origine de la reprise et de la restauration du célèbre Resorts, un des plus anciens casinos de la région.

Alors, on ne peut pas dire que les bénéfices fusent, mais on peut néanmoins apprécier que les pertes soient maitrisées et limitées ces dernières semaines.

Mais malgré le fait que les législateurs du New Jersey soient dans une dynamique positive vis-à-vis du jeu, ils ont en effet légalisé les jeux de tables dans cet état en 2010, ils n’empêchent qu’ils soient conscients de la situation. La menace pennsylvanienne pointe puisqu’il parait aujourd’hui incontournable que cet état voisin lui passe devant et ce, dès 2012.