Le Poker et les medias, une histoire d’amour

A voir les publicités et tous les coups médiatiques qui tournent autour du poker, on pourrait croire qu’il s’agit d’un marché bien rodé, expérimenté, qui date de longues années. On oublie que les sites de poker en ligne sont devenus légaux en France seulement depuis Juin 2010, soit, à peine 8 mois.

Des sommes faramineuses ont été investies dans la publicité. En effet, des la loi de légalisation, il a fallu être extrêmement rapide et efficace face a la concurrence massive. On a donc déballé la lourde artillerie !

Et dans cette course folle, 2 sites se sont largement démarqués par rapport aux autres du peloton : PokerStars et Winamax qui a eux deux comptabilisent des frais marketings gigantesques. Résultat : ils sont les deux leaders incontestés du poker en ligne en France.

En tout, on parle de 60 millions d’euros investis sur l’ensemble du jeu, paris sportifs et hippiques en ligne.

Voici la répartition de la majorité des dépenses en publicité :
– PMU : 12,5 millions d’euros
– Winamax : 11,7 millions d’euros
– Française des Jeux : 6,9 millions d’euros
– PokerStars : 5,9 millions d’euros

Ces operateurs sont ceux donc qui ont le plus investis.

Concernant les supports, a 63% il s’agit de publicité a la télévision, 38% revient a la presse écrite et seulement 7% a la radio.

Cette effervescence arrose tout un tas de secteurs parallèles. Depuis la longue période de crise, le marche de la publicité en France était plutôt morose ces derniers mois. En effet, les annonceurs ayant moins d’argent d’une façon générale regardaient à la dépense pour la communication.

Les sites de jeux et de paris sportifs et hippiques en ligne en constante évolution sont une manne financière extraordinaire. Certaines chaines TV, plus engagées dans ce marché que d’autres en sont naturellement les principales bénéficiaires ; c’est notamment le cas de Canal +, TF1 ET M6. Ces chaines proposent régulièrement des émissions consacrées à ce secteur. C’est particulièrement le cas pour Canal plus qui, la première, a pris des risques énormes en diffusant l’émission de poker de Patrick Bruel alors que aucune autre chaine TV n’en voulait. Aujourd’hui, cette émission est un véritable carton.

Et c’est justement Winamax, porté par Patriiick qui injecte le plus d’argent dans le domaine de la publicité. Leur tactique a été foudroyante ! Mettre le paquet des le début afin de se positionner et ralentir l’effet au fur et a mesure, une fois que le site s’est imposé. Il se place en 2eme place en France, juste derrière PokerStars.

Dans une récente interview, le directeur adjoint du nouveau site de poker en ligne, barrierepoker.fr, dernier bébé du Groupe Barriere, annonce que sa stratégie est tout autre. Il préfère avancer lentement mais surement. Nous verrons à terme quelle technique est la plus efficace.

Cependant, l’avance que PokerStars avait prise reste pour l’instant indétrônable. Légèrement plus anciens que Winamax, le numéro 1 continue de bénéficier de ce déclic de plus. Et puis l’affaire des Home Game, supprimé par l’ARJEL, a, visiblement rebooté le site et lui a donné encore plus de peps qu’il n’en n’avait déjà !