Le poker a la fac

Si le poker connaît une véritable révolution tant par son incroyable popularité que par ses tournois de plus en plus spectaculaires, ce jeu séduit désormais toutes les tranches de la population et tous les âges confondus.

Un nouveau phénomène apparaît : le poker entre dans les universités.

Les étudiants sont une cible  idéale pour les organisateurs de tournois ou les gérants de sites de poker en ligne. En effet, ils maîtrisent complétement l’outil Internet et sont donc très friands des partis en ligne.

De plus, ils ont un emploi du temps qui leur laisse du temps libre.

Enfin, ils se révèlent être des joueurs extrêmement doués et concourent a des tournois a des niveaux très élevés.

Ils aiment les défis à relever et n’hésitent pas à démultiplier les parties et les gains. Alors, il est vrai que la cible estudiantine n’est pas une cible particulièrement caritative car on le sait, les étudiants ont souvent du mal à mener de front des études et un travail parallèle et quand ils y arrivent, c’est souvent pour payer leurs études et les frais annexes.

Cependant, les étudiants sont nombreux et créent un effet boule de neige. Ils ont incontestablement levé le niveau de jeu et forces les industriels du poker a adapter l’offre et la demande le jeu est en perpétuelle évolution, les formules adaptées, les tournois rajeunis, des styles nouveaux.

Bon nombre de joueurs professionnels ont appris le poker sur les bancs de l’université. La particularité de ces joueurs est leur adaptabilité a des situations imprévues, leur facilite a gérer le stress (due a l’habitude qu’ils ont a passer des examens, concours etc), leur détermination, leur esprit novice.

Conscient de ce potentiel énorme, une nouvelle forme de tournois a vu le jour : les tournois universitaires dont les vainqueurs remportent des bourses d’études ; cela est déjà très rependu aux USA et commence à le devenir également en France. Non seulement des tournois s’organisent au sein même de l’université mais il existe aussi des tournois inters universitaire ou les meilleurs joueurs s’affrontent pour défendre la couleur de son université.

Evidemment ces tournois ne sont pas très bien vu de la part du corps enseignant et des parents ; ils craignent en effet que cet engouement ait des répercussions négatives sur leurs résultats aux examens. De plus, certains spécialistes mettaient en avant le fait que les étudiants sont une cible idéale et peuvent développer des signes de dépendance aux jeux, stress, fatigue, voir des déprimes.

Bien que le phénomène soit assez récent et que donc, nous manquions de recul, pour l’instant rien n’indique que le poker soit un facteur négatif pour ces étudiants. De plus, les vainqueurs des tournois ne remportent pas des sommes d’argent astronomiques mais des bourses destinées à financer leurs études.