Le joueur sur internet et son profil

Êtes-vous un joueur en ligne, en avez-vous le profil ?

Depuis l’ouverture du marché des jeux en ligne à la concurrence qui date de 2010, on commence à voir se profiler le joueur type, mais pas n’importe lequel, celui qui sévit sur internet

Un citadin

De plusieurs sondages et études, il ressort que le joueur en ligne est plutôt un homme entre 18 et 50 ans, ce qui correspond à la génération internet. C’est un citatdin qui mise environ 7.70 euros sur le sport et 4 euros sur le turf. Sa dépense hebdomadaire en paris sportif est de 100 euros, et 70 euros pour le poker

S’ il joue au bingo c’est une femme !

Pour la plupart, le jeu en ligne est très prisé parce qu’il est convivial, divertissant et surtout amusant. La compétition est appréciée mais viens après l’appât du gain

Les adeptes de jeux en ligne, sont ceux qui pratiquent depuis peu et qui ont justement appris à jouer pour la première fois en ligne. Ceux qui sont amateurs de longue date préfèrent le contact avec les adversaires et l’atmosphère feutrée des casinos et salles de jeux, s’asseoir autour d’une table de poker…

Le joueur type n’est pas compulsif cependant…

Comment met on le doigt dans l’engrenage ?

Cela peut arriver à un joueur qui a gagné et perdu, mais qui a continué pour se refaire. Il s’endette…il a toujours espoir…

Il a l’illusion qu’il gagnera, il peut y passer des heures, il jouera des sommes extravagantes. Il joue en cachette….

Ces joueurs compulsifs sont surveillés par l’ARJEL. Son rôle ne consiste pas qu’à donner des autorisations d’agrément mais l’ARJEL fait aussi en sorte de protéger et de mettre en place des prises en charges (numéros verts) pour éviter ces dérives qui peuvent toucher bon nombre de joueurs.