Le groupe Joa sous les feux de la rampe !

Laurent Lassiaz est un homme heu-reux !

En effet, président du directoire du groupe Joa, il se frotte les mains depuis quelques jours.
En effet, le jackpot progressif auquel les machines à sous du groupe sont reliées, comme d’autres casinos, a mis un an à tomber, et pour son plus grand bonheur, c’est dans un de ses casinos que cela est arrivé. Mais puisqu’un bonheur n’arrive jamais seul, et bien, ca n’est pas un mais deux jackpots qui ont été décrochés dans deux casinos du groupe Joa.

Un million d’euros mensuel, c’est la somme qui s’accumulait dans la cagnotte sans qu’elle ne trouve de gagnant pendant un an. Tout le monde commençait à désespérer et à ne plus vraiment y croire !

Et bien ce qui devait arriver arriva, le jackpot du Magic Casino Jackpot est tombé. Des mois et des mois d’attente pour la somme tout a fait spectaculaire de 9,4 millions d’euros. Le gagnant, un joueur du casino de Crouesty est toujours sous le choc !

La presse n’ayant pas encore fini d’imprimer ses articles relatifs a ce sujet, voila qu’un deuxième jackpot est a nouveau décroché dans un autre casino Joa de Luxeuil-les-Bains cette fois pour la somme de 3.4 millions d’euros. Un doublé hallucinant !

Alors évidemment, le grand gagnant dans cette histoire, c’est bien le groupe Joa qui vient d’économiser la plus grande campagne publicitaire possible ! Aucune meilleure pub que des jackpots pour un casino.
Depuis ces deux cagnottes, l’affluence dans les casinos Joa ne cesse d’augmenter et les articles de presse y sont pour beaucoup. Les joueurs se disent le compréhensible « et pourquoi pas moi ? » alors qu’on le sait, même pour les jackpots, les martingales n’existent pas.
Aujourd’hui Joa, demain peut être Tranchant, Barriere, Cogit ou pourquoi pas, encore Joa !

Quoi qu’il en soit, ces bonnes nouvelles devraient servir l’ensemble de l’industrie du casino terrestre quelque peu en berne ces derniers mois. Déjà, Joa annonce une hausse de 15% au niveau de sa fréquentation et il ne serait pas étonnant que les autres groupes voient leur fréquentation augmenter un peu. D’ailleurs, ca serait un juste de retour de bâton car les casinos subissent la crise de plein fouet et les différentes actions entrepris par les pouvoirs publics n’ont pour l’instant pas été très concluantes. Voila pourquoi certains casinos ont décidé de prendre les devants en s’adaptant a la demande et en créant leur casino en ligne et pour certains, leurs propres salles de poker en ligne, comme le groupe Barriere ou le groupe Partouche.