Once Upon a Time

Description

La machine à sous Once Upon a Time n’est pas une réplique du célèbre film américain de Sergio Leone mais plutôt une histoire d’amour entre deux personnages du moyen âge et rappelle a peu de choses près la pièce Romeo et Juliette, sans la fin dramatique. Dans ce jeu 3D de betsoft, le thème est un conte de fée qui se décline en 5 rouleaux et 3 rangées de symboles.

Vous pouvez placer de 0.02$ de mise à 1$, sur 30 lignes de paiement avec pour chaque ligne la possibilité de placer de 1 à 5 paris. Le pari max est à 150$ si vous jouez toutes les lignes de paiement a 1$ et avec 5 paris par lignes.

Ce conte de fée est très agréable a joué d’autant qu’il met en jeu de nombreux bonus ce qui vous permettent de rythmer votre partie sans limite.

Le Rescue the Princess Bonus Feature est un bonus dans lequel votre challenge sera de délivrer la princesse du méchant dragon. Si vous affichez 3 symboles de chevalier sur une ligne de paiement, un nouvel écran apparait. Vous devez alors choisir une arme pour combattre le dragon qui se tient debout, devant la cage ou est enfermée la princesse. Si vous parvenez à votre fin, vous pourrez ouvrir la cage et délivrer la princesse et récolter de nombreux crédits

Le Instant Win Kiss the Princess – baiser de la princesse s’active lorsque vous affichez le chevalier et la princesse sur 2 rouleaux cote a cote. Lorsque c’est le cas, le chevalier et la princesse sortent de leur symbole et se donnent un baiser qui se traduira pour vous en des centaines de crédits gratuits.

Le Goblins Treasure Bonus Round est déclenché lorsque vous affichez au moins 3 symboles de petits personnages verts. Un nouvel écran apparait et vous devez choisir 3 objets à voler dans une salle du château. Chaque objet vous gratifie de centaines de crédits et vous permet de récolter jusqu’à 1500 crédits.

Le Click Me Instant Win se débloque lorsque vous affichez 3 symboles de sacs à pièce d’or sur n’importe quel rouleau. Vous cliquez alors sur 3 sacs de votre choix et récoltez les crédits qui s’y cachent.