Casinos terrestres vs Casinos en ligne : quelle est la tendance ?

Suite à la légalisation des jeux en ligne en 2010 et l’entrée sur scène de l’ARJEL, (autorité de régulation des jeux en ligne), permettant la prolifération contrôlée (bien sûr) de nouvelles plateformes de jeux en ligne, les casinos terrestres avaient été confrontés à une baisse de fréquentation et de leur PBJ (produit brut des jeux). Après presque 20% de baisse enregistrée en seulement 3 ans, l’industrie française du casino terrestre reprend son souffle depuis 2012 avec une reprise à presque 1%. Rassurez-vous, cette timide reprise représente un peu plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaire. Ces 2 milliards d’euros sont repartis comme suit : 200 millions sont les revenus générés par les tables et salles de jeux alors que les machines à sous ont généré à elles seules la différence, à savoir la coquette somme de 1.8 milliards d’euros.

Bien loin d’annoncer une crise dans l’industrie française des casinos terrestres, les trois syndicats du secteur : Casinos de France, Syndicat des casinos modernes de France et Association des casinos indépendants français, annoncent même que le grand gagnant de cette reprise est le célèbre casino du Val d’Oise : Le Casino Barrière, d’Enghien les bains. Avec sa place de premier au podium, le Casino d’Enghien affiche un chiffre d’affaire de presque 160 millions d’€, contre 295.000 € pour le Casino de Vernet Les Bains dans les PO (Pyrénées orientales)

Pour autant, si la bataille contre la descente en 2e division semble acquise, les casinos avouent que la guerre contre les casinos en ligne n’est pas encore gagnée. Le monde du casino terrestre est conscient et surtout vigilant face à la crise mondiale et plus particulièrement celle qui touche la zone euro et reste sur des prévisions timides pour la fin 2012. Certains ont déjà décidés depuis bien longtemps de développer leur propre casino en ligne mais la tendance reste paradoxalement au développement et à la construction de nouveaux casinos terrestres, surtout dans les petites villes ou tous les habitants ne sont pas des internautes confirmés, et ou la population préfère plus que tout, se déplacer et passer une soirée sur les tables de jeux animées des casinos terrestres.

C’est le cas notamment dans le département de la Marne, qui s’apprête à inaugurer son premier casino dans la petite commune de Giffaumont-Champaubert. La Bretagne à également programmé l’ouverture d’un casino sur le terrain d’un ancien camping, et c’est le cas dans de nombreux autres départements.